Le trouble du spectre de l’autisme (TSA)

«L’autisme, le syndrome d’Asperger et le trouble envahissant du développement (TED) non spécifié sont maintenant regroupés sous le vocable “trouble du spectre autistique” (TSA). Les personnes vivant avec un TSA présentent des caractéristiques qui leur sont propres. Parmi ces caractéristiques, on trouve une altération qualitative des interactions sociales et de la communication ainsi qu’un caractère restreint, répétitif et stéréotypé des comportements, des intérêts et des activités.» (Autisme Québec)

Selon la Fédération québécoise de l’autisme, au Québec, en 2015-2016, il y avait 14 429 élèves autistes à la formation générale, ce qui représente 1 enfant sur 70. Cette prévalence est dix fois plus élevée que celle de la déficience intellectuelle. Les TSA touchent en moyenne trois à quatre garçons pour une fille.

«L’autisme est une condition qui peut varier grandement d’une personne à une autre […] Bien que toutes les personnes vivant avec un TSA aient des particularités observables dans les sphères décrites précédemment, les manifestations de ces particularités peuvent varier en intensité comme en nombre […] L’autonomie fonctionnelle des personnes varie également.» (Autisme Québec)

Voici quelques caractéristiques ou comportements qu’il est possible d’observer chez les personnes ayant un TSA (Autisme Québec):

  • Manifestations d’anxiété diverses particulièrement lors de changements dans leur environnement;
  • Rigidité dans les comportements et les attitudes et difficultés dans les transitions;
  • Tendance à éviter le regard des autres et préférences pour les activités solitaires;
  • Réaction forte ou faible à certains stimuli (bruits, odeurs, textures);
  • Excellente mémoire;
  • Présence d’un retard dans l’acquisition du langage et de l’autonomie;
  • Facilité à parler de leurs sujets abondamment, en ayant de la difficulté à arrêter;
  • Apparence de surdité, mais bonne audition;
  • Résistance aux caresses;
  • Notion du danger absente;
  • Difficultés à saisir le langage non verbal et à entrer en contact avec les gens qui les entourent.

Les besoins particuliers des autistes

L’importance d’un milieu de vie spécialisé pour personnes autistes

Les personnes autistes sont caractérisées par une hypersensibilité; elles perçoivent leur environnement physique différemment. Ainsi, elles peuvent réagir intensément à certains facteurs environnementaux comme le bruit, les odeurs, le goût, les textures, les couleurs. C’est pourquoi elles peuvent parfois se sentir désorganisées ou déstabilisées par des stimuli externes.

Dans ce contexte, l’aménagement physique d’un milieu de vie (résidence), comme La Maison l’autnid, doit être soigneusement étudié afin qu’il corresponde le plus fidèlement possible à leurs besoins.

Les personnes autistes ont plus particulièrement besoin:

  • D’un environnement physique qui apaise leurs sens hyperactifs (bruits, lumière, mouvements, odeurs);
  • D’un environnement structuré visuellement de façon à faciliter leur autonomie, le développement de leurs aptitudes, la socialisation et la relaxation;
  • De stabilité au sein du personnel qui l’accompagne, de cohérence et de cohésion dans les interventions.

L’anxiété constitue aussi un problème important chez les autistes. Elle peut être provoquée par l’imprévisibilité dans le déroulement du quotidien, la nouveauté ou le changement dans les habitudes, l’incompréhension de l’entourage. En général, les troubles graves de comportement sont causés par une incompréhension de l’entourage. Ils ne sont pas issus d’une violence intrinsèque chez l’individu autiste.